Profil (36)
Questions/Réponses (16)

Mon corps a 23 ans il paraît

Suivre
Bon. Avant de devenir taré.
Je me casse de sa vie. Fini, basta, plus rien, on joue plus avec mes sentiments c'est fini. 
J'ai envie d'avoir la force de disparaître de sa vie.
Un jour quelqu'un sera-t-il capable de m'aimer ? 
Franchement, ressentir des trucs, c'est un piège. Ca me casse les couilles parce que ça signifie come back des idées noire jusqu'à ce qu'il me redonne un peu d'attention.
Je relis mon Evasion et en fait : je vis en boucle les mêmes histoires mais avec des mecs différents. Merde. 
Encore une fois j'ai l'impression qu'il n'est qu'un type de plus à bien se foutre de ma gueule, à pas penser une seule minute les belles paroles qu'il m'a sorties auxquelles j'ai bêtement cru. J'en ai marre qu'on se foute de moi sans cesse. C'est pas le premier, et j'apprends toujours pas de mes erreurs : arrêter de faire confiance aux hommes, bordel.
J'ai encore rencontré quelqu'un qui me donne trop d'espoir mais qui me brise tout doucement. J'en peux plus de m'attacher sans retour, sincèrement, j'en peux juste plus. J'ai si mal au coeur.
J'ai envie de tomber amoureux.
Et là je me renseigne sur le syndrome sérotoninergique et me rends compte que j'ai failli mourir il y a un an, sans que personne ne s'en aperçoive. 
Aujourd’hui, je me suis renseigné sur les médicaments que je prends ainsi que leurs effets secondaires. (Je prends actuellement du lorazepam et du zopiclone, et normalement du ecsitalopram (antidépresseur) que j'ai arrêté à cause de ses effets secondaires ultra violents) 

Eh bien malgré tous les trucs giga addictifs que j'ai pu tester de manière festive comme la kétamine ou la MDMA, faut croire que les benzodiazépines sont carrément plus addictives, la vache. 
Rêve de la nuit du 1er au 2 sept.
Horaires de sommeil : 4h30 - 14h

Je me baladais nu sur une plage normande pour en observer les attractions touristiques qui avaient un aura très mystique : cercles de pierres, creux étrangers, roches gravées.
Sur le chemin pour rentrer à l'hôtel, la police arrive avec ses girophares et s'arrête près de moi, je crois que c'est pour m'embarquer parce que je me balade à poil dans la rue, mais non. C'est pour un groupe de jeunes juste derrière moi.
Plus loin, sur un chemin, un cheval typé irish cob de robe pie noir échappe aux mains de son cavalier et se sauve au galop.
Ailleurs, sur une colline, se dresse une effrayante église gothique.

Autre tranche du rêve :
Je vais trainer avec une amie dans un parc de Lille assez réputé pour être fréquenté par des artistes et des drogués. Souvent des artistes drogués. Et souvent très jeunes.
Non sans surprises je croise de sublimes filles au style tout à fait excentrique, avec des robes noires de sorcière pleines de chaînes et des bottes compensées sur 25cm.
Je finis par faire connaissance avec un petit groupe... et la question arrive : "tu es à quel collège toi ?" je leur réponds que je suis en études sup depuis un moment. Ils ne me croient pas. 
Si quelqu'un a une vidéo, un film, un live, quelque chose à me conseiller pour que je reprenne ma vie en main : s'il vous plait, j'ai besoin de ça. J'ai ma rentrée dans deux jours et je n'arrive pas à sortir des habitudes malsaines installées pendant le confinement ; je m'endors plus sans somnifère, je n'arrive pas à ralentir sur le café, ma chambre est un dépotoir, je passe plus de 12h par jour sur les jeux vidéos. 

S'il vous plait.
J'ai trop envie de me raser les sourcils et de me faire un makeup drag. 
Ces mois d'hospitalisation m'ont totalement remis dans une espèce de vie saine étrange. Où tout me semble faussé.

Bon je mange toujours pas mieux. J'aurais peut-être dû accepter les soins en addicto. 

Ah et : l'alcool c'est vraiment trop nul. Aille ma tête et mon estomac après 2 pauvres bières.
Mais cet endroit m'angoisse toujours.
Certaines personnes me font peur.
Je ne vais pas bien.
C'est sans doute pour ça que je reviens ici?
J'avais posté ça y'a 10 mois.
Je le reposte pour le relire.

Quelques astuces que je dois relire pour essayer de lutter contre mes baisses de moral et/ou de motivation à garder un mode de vie sain. Ces règles sont rien de plus que des notes à moi-même. Normalement ça ne regarde personne mais... Je le poste en public car ça peut en aider d'autres ? je ne sais pas. Ça finira sûrement par disparaître. - Quand tu as la flemme de faire une chose importante ou qui prend moins de 5 minutes, telle que manger, te doucher ou dormir, compte jusqu'à trois et fais-le tout de suite, sans réfléchir, mécaniquement. - Quand tu as la flemme de faire quelque chose de long, entame-le pendant 10 minutes avec la première méthode. Si tu es en bonne disposition, tu ne feras même pas attention à la fin des 10 minutes et finira ta tâche. - Quand le sommeil ne vient pas, écoute une vidéo d'hypnose ou de médiation guidée, c'est bien plus efficace que les vidéos de Squeezie... - Tes cheveux sont en très bonne santé. Rappelle-toi de simplement t'en occuper régulièrement - ça passe par prendre des douches. Oui c'est difficile, mais c'est faisable, et la plupart des gens en bonne santé le font. - Cela va de même pour ta peau. Cesse de la torturer et de la décaper quand tu t'ennuies. - Quand tu sens que tu vas manger par ennui, change d'activité et concentre toi sur quelque chose de prenant, comme un dessin ou une brève lecture. - N'oublie pas de faire une lessive chaque dimanche. Et si tu as la flemme : revient au point n°2. - N'hésite pas à demander un peu d'argent de poche : tu sais très bien qu'acheter des choses te fait du bien au moral, au même titre que les modifications corporelles telles que les colorations et le maquillage. Tu aimes aussi faire des masques et les coréens sont tes préférés. - Oublie tes amis qui te font tant de mal. Ils sont nuls. - Fais des listes à horaires, cela t'évite d'avoir le cerveau surchargé de tâches et de faire les choses dans le désordre : n'oublie pas la fois où tu as voulu aller à Carrefour à minuit ou que tu as oublié le chemin des écuries que tu connais par cœur, à vouloir aller trop vite. - Autorise toi à avoir des manies et des gestes répétitifs. Tu aimes te balancer d'avant en arrière quand tu écoutes, et faire des bruits de bouche pour combler le silence et te satisfaire. Tu aimes également avoir un comportement routinier, le briser te met en position d'inconfort et parfois d'angoisse. (et ta psychanalyste a tord quand elle te persuade du contraire) Si quelqu'un te fait une remarque, il gagne un ticket gratuit pour aller niquer sa mère. - Si ta routine n'est d'ailleurs pas saine ; essaye de mettre plus d'une activité par jour. Ecrire 12h de suite n'est pas sain, tout comme bloquer toute ta journée quand tu vas juste 2 heures faire du sport. Essaye de prédéfinir une routine fixe, petit à petit, à commencer par des horaires de lever et coucher sains. (écrit-il à 3 heures du matin.) Etablis une liste des choses importantes à y incorporer. (26/07 : brossage de dents, manger, prendre une douche, aller courir, boire de l'eau) - Tu aimes l'esthétisme. Donne toi envie d'aimer les choses en les rendant belles. Par exemple : choisis des draps de lit assortis ensemble et à tes murs. Cela te donnera envie de le faire chaque matin et d'en prendre soin. Tu y dormiras mieux également. - Dégage les photos toutes moches de tes murs. En plus elles se décollent. Essaye pas d'en remettre comme à chaque fois, tu trouves toujours ça laid. - Autorise toi à avoir des croyances et des pensées magiques. (et ta psychanalyste est trop chiante à te dire d'aller voir un psychiatre alors que ces choses là te font du bien)
De retour après 9 mois de vide ; mon sommeil se résume à 3h par nuit, mais l'avantage c'est que je vois le soleil se lever.
♥ 


Auriez-vous des séries horrifiques, thriller, policières ou psychologiques à me conseiller pour me changer les idées ? J'ai du temps à perdre et quand je ne fais rien mes pensées me hantent. 
Attendre que le temps passe est parfois bien compliqué.
1 | 2