00:00|00:00
Profil (75)
Questions/Réponses (0)

not enough

Suivre
Cet été, tout va certainement changer.
C'est comme si je me rapprochais encore plus de toi.
Alors malgré que je sois toujours du mauvais coté du rideau
Je vais commencer à me battre pour passer de l'autre.
Ce coté où je pourrai réellement te trouver
Toi qui n'a pas de nom.
" Je crois que tout naturellement, chacun se dirigeait lentement vers son rêve. Il était alors bien normal qu’on ne puisse rester ainsi éternellement. Quant à moi, je sentais que l’introduction à notre vie d’adulte venait de s’achever. Le vrai combat allait maintenant pouvoir commencer. "
Je m'endors sous le soleil lumineux de l'après-midi en pensant aux scénarios de ma vie qui ne se sont pas déroulés comme prévus. 
Aujourd'hui encore tu ne chercheras pas à me revoir. Alors sur mon lit je ferme mes yeux: je te regarderai dans mes rêves jusqu'au prochain matin.


Je serai toujours là. J'attends seulement de fleurir et de te retrouver à nouveau .
" Toi, on va pas se mentir, tu es le genre de personne que j'aimerais garder longtemps parce que tu me fais rire, que tu es loin d'être conne et que donc, j'apprécie beaucoup. 
Je sais que j'entendrais parler de toi si tu te sors les doigt du cul et intérieurement, j'ai le désir fou d'me dire : putain imagine tu es au Japon, tu lui envoi un msg et elle te dit "on se donne rdv à shinjuku dans 30min pour un café ?". 

Ca s'rait cool. 
Mais ça "serait" juste. 
J'ai pas envie de me casser la gueule une troisième fois en l'espace de 3 ans tu comprends ? 

J'te demande pas la lune ou quoi j'veux juste savoir, si tu me parles, que tu m'emmerdes etc. c'est parce que nous sommes sur la même longueur d'onde ou bien c'est juste moi qui délire ? " A.
Celui qui ne sait pas est incapable de comprendre la douleur de celui qui sait mais ne peut rien dire.
Les ténèbres hors d'atteinte s'éclaircissent entre mes doigts. 
Je regarde dans ce monde le rouge qui commence à s’effriter.
Ton mensonge, à toi aux jolis bras si frêles, est trempé par la pluie.
L'espoir qui me restait était-ce aussi un mensonge ? 
J'ai visité des rêves en pleine décrépitude. 
Le ciel qui s'étire au loin s'assombrit complètement. 
Même mon existence qui va en s'étiolant s'en retrouve rallongée, je pleure inutilement.
La beauté gagne quelquefois à être regardée de loin.
" Une partie de pourquoi tu te sens seule c'est que les gens ne peuvent pas vraiment t'aider quand tu vas mal parce que c'est toujours à cause de ta passion que personne ne comprend. 
Sache que tu y perdras tous tes amis. Y compris moi, même si je n'en suis pas un. 

Un jour tu comprendras peut-être qu'elle est bien trop grande, ta passion; et que c'est aussi ta plus grande faiblesse. 
Tout le monde le sait. "
M.

Cette époque s'éloigne un peu plus chaque fois que le jour se lève.
Cette nuit encore je vais dormir en serrant contre moi les souvenirs...

Il y a tout un tas de raison qui font que je ne pars pas immédiatement à ta recherche, mais au fond, je crois que c'est surtout parce que j'ai peur
J'ai peur que tu rejettes cette main que je voudrais te tendre.
On dit souvent que dans la vie, il faut parfois repartir à zéro ... 
Mais tout être humain vit sur l'amoncellement des choses qu'il a accomplies dans son passé, alors ce n'est pas si facile. 
On ne peut pas dire que c'est comme casser un tas de briques et le reconstruire. 
Peut-être qu'il faut se donner le mal de continuer à construire sa vie pour finir par atteindre son idéal ...
Aussi dense soit la foule qui t'entoure et quelque soit ton apparence, je suis sûre que je serais capable de te reconnaître. 
C'est pourquoi même le jour où je suis accablée de tristesse, je suis incapable de marcher tête baissée. 
 Le but que je poursuis... est dans cette main. 
Ces douces illusions sont détruites. 
La triste vérité que le temps et la raison m'ont dévoilée en me faisant sentir mon malheur m'a fait voir qu'il était sans remède et qu'il ne me restait qu'à m'y résigner
Plus le temps passe, plus j'y repense et plus j'ai l'impression que ses moindres gestes étaient feints et... ça fait mal.
Je devrais être heureuse.
Mais finalement, c'est comme si le trou dans mon cœur devenait plus grand.
Comme si, malgré mes efforts pour t'atteindre, tu t'éloignais de plus en plus.
Il faut que tu réalises ceci

Dans ce monde, la justice ne triomphe pas toujours à la fin. 
Si tu ne veux pas perdre, sois plus malin. 

Deviens un peu plus calculateur.
Mes souvenirs ne te parviennent pas. Ils s'amenuisent et disparaissent dans le ciel. 
Je suis seule. 
Tu me prends doucement la main mais c'est sans lendemain. 
Je veux sentir ta chaleur. 
Mes larmes coulent et même si je suis confuse je ne lâcherais pas tes mains que je tiens. 
Parfois nous tombons en morceaux. Nous nous retournons lâchement. 
Prend ma main. Nous sommes fragiles et imparfaits. 
Une nuit sans étoiles. 
Même si mes lèvres recrachent leur plainte, je veux croire en ta chaleur. 
Mes larmes coulent et même si je suis confuse je ne te lâcherai pas. 
Tu es mon étoile qui brille.
J’ai voulu fuir croyant que tout allait s’arranger loin de ce lieu où j’étouffais. 
La vérité c’est que j’ai fuis au mauvais endroit. 
 Je me sens plus seule que jamais. 
Je veux juste rentrer. 

Je veux juste aller où ma place est. 
Les matins quand nous souhaitons la mort, rien d’autre que l’espoir ne commence à fondre de nos bouches. 
Les gens autour ne remarquent pas ceux qui pleurent. 
Les ailes obscurcies par le noir ne nous aideront pas à voir le futur. 
Les nuits quand nous souhaitons disparaître, il n’y a aucun endroit dans lequel nous pouvons nous cacher. Nous étions censés rester ensemble et pourtant nous nous perdons toujours les uns les autres le long du chemin. 
Le fait que les larmes qui coulent sur mes joues soient plus froides que je ne le suis, représentait en fait Une distance qui ne peut être effacée.

 Cette distance ineffaçable était ce que je ne pouvais pardonner.
La mémoire sans fin 
Lentement je retiens mon souffle 
Je ferme mes yeux et expire 
Je me souviens ce jour où j'ai saisi fermement ta main souhaitant le lendemain
1 | 2 | 3 | 4