00:00|00:00
Profil (51)
Questions/Réponses (0)

Une jeune fille avec de grands espoirs mais de petits rêves... Un grand coeur aussi ;p "Hold on to me and never let me go"

Suivre
Je culpabilisais d'avoir autant d'empathie pour lui vis à vis de ma situation mais bon... je sais que je n'ai plus d'attirance pour lui, ce n'est pas avec lui que je veux passer du temps... ce n'est pas lui qui me donne le sourire, ce n'est pas lui que j'ai envie d'embrasser et ce n'est pas avec lui que je veux construire mon futur. Je pense juste que... que je le veuille ou non il a gardé une place dans mon cœur c'est comme ça, je veux son bien et ce qui le blesse me touche.
Ça y est ce que j'happréhendais est arrivé... je l'ai croisé jeudi midi. Je ne voulais pas trop m'approcher mais il est venu me saluer "ça fait longtemps hein" il m'a sorti. "Ouai" j'ai dit. Et c'est tout, mais je savais que ça n'allait pas s'arrêter là. Voilà qu'il m'écrit le soir même à 23h pour me demander si on pouvait se revoir. "Pourquoi ?" je lui ai demandé le lendemain :"je lui manque et il regrette d'avoir rompu, il était dans beaucoup de troubles et a beaucoup regretté quand il l'a fait... Il ne sait pas ce qui lui ai passé par la tête quand il m'a laissé, mais il est prêt à recommencer". Comment dire que ça m'a chamboulé, j'ai été contente de voir qu'il a fini par comprendre son erreur, triste de lui dire que je ne voulais pas recommencer... et puis encore plus triste de savoir que je lui faisais du mal en refusant. Je déteste vraiment le sentiment de blesser ou rendre triste quelqu'un... j'en ai pleuré. Quelle conne, après toutes les fois ou il m'a fait mal sans s'en rendre compte et sa manière de rompre j'ai encore énormément d'empathie pour lui. Parce que je sais qu'il est quelqu'un de bien, et par dessus tout qu'il est sincère et ça ça me touche... mais je suis passée à autre chose. La lumière est au bout du tunnel et je sais aujourd'hui que cette relation était intense oui, que je l'ai aimé de toute mes forces oui...mais pas ce n'est pas ce qui doit arriver pour nous. Nos chemins doivent se séparer.
J'ai vraiment l'impression d'être un boulet parfois... j'ai honte de moi. Je ne sais pas comment m'en sortir je manque de spontanéité je réfléchi trop et je ne me fais jamais confiance pour rien. C'est juste horrible d'être comme ça. J'ai l'impression d'être un cas à part je ne serai jamais sereine pour faire quoi que ce soit. Qu'est ce que j'aimerai être libérée de tous mes blocages.
Tout est si bon là maintenant, je suis sur un petit nuage et ça me fait un peu peur. J'ai peur de me réveiller et de voir que ce n'était qu'un rêve.
Et me voilà de retour à la maison. Ca me fait du bien mais... en même temps je ne cesse de toujours penser au séjour. J'ai vraiment l'impression d'avoir été un boulet tout au long de ma mission. J'ai toujours cette insécurité qui fait que j'ai toujours peur de décevoir. Ce qui fait que j'ai constamment l'impression que je dois faire plus d'efforts que les autres. J'ai aussi parfois l'impression que ce qui est naturel pour les autres ne l'est pas pour moi. Parfois c'est crevant, j'ai juste envie de pleurer car je ne suis pas "normale" mais je refuse d'abandonner. On ne se hisse pas du fond du trou pour y retomber. La haut on m'a tellement montré que je ne suis pas seule. Impossible que je baisse les bras... fighting !
Et cette meuf là Nolwenn... j'ai envie de lui en mettre une. Qu'est ce qu'elle est vulgaire. Je suis désolée mais faut qu'elle arrête de s'afficher, j'espère que je ne la reverrai pas. 
Le fait que ça me trotte encore parfois dans ma tête et peut-être le signe que je suis pas encore complètement guérie.
Je ne sais pas comment avoir une longue conversation avec les gens que je ne connais pas bien. J'ai tout le temps peur de paraitre "akward" ou de montrer au gens que je suis "timide". N'étant pas trop à l'aise avec les gens en général quand j'arrive à discuter avec des personnes, faire connaissance etc. et que je trouve que ça se passe bien  et que je suis fière de moi d'avoir sociabilisé ça me vexe quand j'entend les gens m'appeler "timide". Je me dis que j'ai raté quelque chose… je pensais que je gérais la situation mais si la personne l'a remarqué ça veut dire que j'avais l'air nerveuse, renfermée, bizarre même peut être ? En tout cas j'ai le seum quand ça m'arrive. Je viens de penser à un jour ou ça m'est arrivé *lève les yeux au ciel* fait ch***.
Je suis tellement jalouse... Je cache tellement bien mes émotions !!! I'm a clown guys applaudissez moi lol... Je sais pas si je dois rire ou pleurer X)
Je déteste parler au téléphone mais je sens que le son de ta voix peut me rendre accro...
Quand la phrase que tu as dite reprend exactement les mots que mon cœur prononçait pendant la tempête... *soupir de contentement*
Ça fait du bien de se sentir écoutée, comprise, et encore plus exaucée...
Quelle belle journée...Longtemps que je ne m'étais pas sentie si heureuse, qu'est-ce que ça fait du bien.
Aujourd'hui je revois la lumière au bout du tunnel. J'aimerais que cette même lumière me fasse bronzer jusqu'aux orteils jusqu'à éclairer mon être dans son entièreté. J'allume par la pensée ce feu qui ne s'éteint jamais... dans mes obscurités.
Et c'est maintenant que tout est fini, que cette relation est derrière moi que je me rends compte de la violence de tes actes. Ton touché manquant terriblement de tendresse, tes remarques destructrices anodines... Pourtant je t'aimais aveuglément jusqu'à en perdre ma dignité. En fait... tu m'as souillé jusqu'au dernier de nos baisers.
Tout tourne en boucle dans ma tête. J'aimerai vraiment que tout s'arrête. Mon cœur saigne et c'est de plus en plus dur de le cacher. J'ai tellement mal que j'ai du mal à dormir, tellement mal que c'est un effort de sourire. Pourtant au fond de moi je rêve que tu reviennes.
Pendant que les gens rentrent chez eux manger je rentre aussi de mon côté mais uniquement pour pleurer.
Le seule remède que j'ai trouver et de m'occuper toute la journée pour éviter de penser, j'ai enchainé vidéos, séries, émissions, dormi toute l'après midi mais tout ne cesse de me revenir à la figure. 
Je n'arrête pas de pleurer depuis ce matin. Vraiment tu m'as fait mal. J'aimerai tout oublier mais j'y arrive pas. Tu étais ma seule attache je ne sais pas comment je vais faire sans toi. Je me sens salie, abandonnée et perdue. Tu es la seule personne à qui je pouvais tout raconter maintenant mon cœur souffre à cause de toi. J'avais sentie les choses arriver mais j'avais tellement d'espoir. Je hais ma vie. Je hais aimer de toute mes forces. 
Dis-moi que tu m'aimes.
1 | 2 | 3