00:00|00:00
Profil (121)
Questions/Réponses (3)

"... Et samedi vingt six, une heure avant dîner, Monsieur de Bergerac est mort, assassiné." amoureuse de l'amour

Suivre
je viens ici vraiment que quand je suis à bout, y'a que des choses négatives yes, c'est une sorte de twitter sombre
ca se trouve il va faire la même chose avec moi que avec son ex ptddr im a clown
genre je fais des choses pour me rapprocher de lui mais j'ai l'impression qu'il s'en fou 
j'ai peur qu'il se lasse de moi...
A cet instant précis j’aimerai disparaître, il y’a un problème et je sais comment le régler mais j’y arrive pas. C’est juste sous mes yeux mais je suis bloquée vraiment j’arrive pas à me forcer et ça fait du mal à la prosnnz que j’aime. 
je pense que ce qui m'empêche d'être heureuse c'est ma manie à tout vouloir cacher, à vivre dans le secret. j'ai peur qu'on sache tout ce que je fais, je veux pas qu'on donne son avis sur tel aspect de ma vie parce que si un tel n'est pas d'accord je pense que ça changerai ma perception des choses et je ne ferrai plus ce dont j'ai vraiment envie parce que ça déplait à cette personne.  Je veux juste qu'on me laisse tranquille et que je fasse ce que je veux mais je veux aussi qu'on aime et malheureusement lea liberté et la sécurité, on peut pas avoir les deux 
Vendredi ma pote m'a dit que ma relation avec la personne que je vois en ce moment est gênante. Je suis tombée en grosse déprime, est-ce que c'est normal  ? J'ai commencé à ressentir du dégôut pour cette personne qui n'existait pas avant. Je suis complètement tarée
Je viens de faire le point sur les rares relations amoureuses que j'ai eu, j'ai remarqué une chose: elles ont toutes commencées en cachette...
Souvenir de cet été dans une boite de nuit japonaise à Osaka (owl)

Entre les deux rangées de longs casiers à l'étage, ma cousine me suivait et je me souviens même plus de ce qu'on allait y faire. Et à, le rêve de ma vie se réalise, ça te frappe et ça sort de nul part et sur le moment tu te rend même pas compte que c'est en train de se produire, il y a une japonaise (un peu bourrée je pense bien) qui vient me parler.
.
.
J'étais tellement surprise que je me souviens même plus de la première question qu'on m'a posé. Elle de mande ma nationalité, mon prénom, mon age et combien de temps je reste au japon en gros. Et je comprenais quasiment tout ce qu'elle disait j'avais envie de pleurer. En apprenant le japonais toute seule j'arrive à tenir une conversation et j'étais même pas mal à l'aise. Elle regardait ,avec sa copine , la couleur de mes yeux "grey" elle a dit ça je me souviens, je savais le mot japonais pour "gris" mais j'avais perdu la moitié de mon vocabulaire je pense et c'est une des choses qui frustre quand j'y repense. C'était incroyable et je leur apprenait les couleurs du drapeau français et je leur apprenais certains mots français.
.
.
"tenzai desu tenzai desu" elle disait à sa pote "c'est un génie, un génie"
Je leur répondais que non en étant un peu gênée même si au fond de moi j'avais envie d'exploser de joie. Elle était même surprise que je comprenne cela. Elles me demandent si on veut un verre d'eau c'est vrai que j'aurai du être plus prudente mais j'ai accepté il faisait une chaleur horrible.
Ouah et j'aurai voulu continuer à parler longtemps avec elle mais ma cousine s'impatiente et on est crevées
"Dance ni iku" "mataa na"
Je savais qu'on se reverrai plus. Mon japonais était pas terrible au fond mais whaou....
nouvelle année, je reprends ma vie en main
C'était le mariage de ma mère samedi, j'y suis pas allée.Je me sentais comme Cyrano dans sa tirade du "non merci", ne pas y aller était quelque chose de grand, de théâtral et de beau. Je cherche quelque chose de plus grand encore.
 je veux qu'on m'aime et en même temps j'ai peur d'ouvrir les messages, entretenir des relations
je vais à trois endroits différents avec différents groupes de personnes ce week-end ça fait beaucoup d'un coup et j'espère que tout se passera bien avec les grèves.Une fois que ce week-end sera passé je pourrai respirer parce que ça fait une semaine que je reste bloquée sur l'organisation du week-end. Ça m'apprendra à pas savoir dire non quand on m'invite.
Ce matin "j'aime bien passer du temps avec toi"
On a franchi un cap, je m'enfonce dans le danger et je peux plus faire marche arrière
J'ai commencé une liste où je mets tous les souvenirs que je peux me remémorer et je crois que ça me fait plus peur qu'autre chose
J'ai réussi à faire plein de choses ce matin il faut que je continue je dois pas lâcher
je m'ennuie, je devrais dormir mais j'ai envie de lui parler, faut que je trouve quelque chose pour occuper ma tête
je me plains qu'il m’envoie beaucoup de messages mais maintenant il me répond plus et ça m'inquiète...
1 | 2 | 3