Lorsqu'on choisit d'aimer, on choisit indirectement d'en souffrir au final. 
J'étais l'une des premières à dire cette phrase qui sonnait comme une étouffante vérité. Je continue à me mentir en me disant que ce n'est rien ça passera, c'est vrai après tout, ça passera c'est comme tout. Le temps nous est d'une aide précieuse il est d'une efficacité sans faille. Alors pourquoi ce vide en moi ? 
Oh je sais encore un poste sur l'amour, "tu es jeune, t'a le temps ", "t'en retrouvera d'autres..." , ''Pourquoi tu te plains ? Ce n'est rien.'' , ''Rien n'arrive par hasard.'' 
Ces phrases ont toutes leur part de vérité. Oui mais voilà, c'est lui qui me hante, mon cœur est meurtri que puis-je y faire ? Il finira par m'oublier, je le sais. 
Pourquoi tant de naïveté de ma part ? J'y suis bien trop sensible à mon grand regret. 
Je connaissais les dangers des jeux de l'amour, j'y avais de nouveau succombé et maintenant 
je dois me relever.