00:00|00:00
Profil (305)
Questions/Réponses (37)

pas vraiment là

Suivre
Pourquoi jamais moi ?
J'ai envie qu'on me parle, n'importe qui, n'importe quoi, et pour une fois j'ai envie de répondre 
Ils ne comprennent pas, ils ne comprennent rien et je jure devant Dieu que je ne fais pas de caprices.
Mais pourquoi ? Et encore ?
Ce sera comme ça toute la vie ?
Je n'aime pas, à chaque fois que ça va mieux pendant longtemps j'ai cette peur qui vibre et qui me dit que ça recommencera un jour. Les petites tristesses sont pour moi des coups de hache à la gorge.

Ya Zina tes yeux sont si grands qu'ils mangent toute la lumiere du monde
Ya zina laisses en pour les autres, on ne voit plus rien, on ne voit plus que toi
Apparemment on oublie assez facilement ma présence puisqu'on est étonné que je me trouve dans une pièce et qu'on éteint la lumière sur moi en partant
Le compte et le moral à zéro 
Je retombe sans le vouloir
Je ne me contrôle peut-être pas si bien
C'est humain
On a fait un grand feu qui n'a jamais brûlé 
Mais bonne nouvelle, il y a des cendres
C'est de la poussière, mon ami, de la poussière et des cendres
C'est fou comme les choses s'ancrent, s'accrochent, grignotent, salissent, puis s'en vont, disparaissent simplement en confettis gris
Votre coeur a-t-il déjà fait boom boom lourdement ? Comme si un glas sonnait dans les entrailles, il bat fort mais pas forcément vite. Fort, très fort même, si fort qu'il fait casser la poitrine.
C'est qu'il pèse une tonne et est solide.
Le bougre est presque en métal .

Je retire ce que j'ai dit, ça a empiré, j'ai très peur
(je sais pas pourquoi je raconte ça ici, ce n'est pas dans mes habitudes de raconter ma vie mais c'est pas grave)
Du coup on m'a fibalement emmené à l'hôpital, on m'a fait une piqûre anti poison et la douleur est déjà bien plus supportable. Ils n'avaientplus d'anésthesie à l'hôpitalmais personnellement je m'en fous, je supporte assez bien la douleur, c'est plus la petite au bras cassé qui m'a fait mal au coeur. La pauvre pleurait de tout son soul (ce qui est compréhensible, ils ont dûla raccomoder avec les moyens du bord. J'ai encore très mal mais ça va, je ne pourrais plus aller à la plage et ça me rend triste, çafait des années que je n'y suis pas allée.
La vie continue, et il y a pire.
Je veux partir
J'ai atrocement mal 
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9