vendredi 28 août 2020

tjrs aussi amoureuse de cette science, j'ai pu mettre des mots sur ce que je croyais

"Freud dit qu’il y a une continuité et une pathologie entre le normal et la névrose. Freud « Il n’y a pas de solution entre le normal et le pathologique » : il n’y a pas d’interruption/de rupture/dissolution de la continuité entre le normal et le pathologique. Les névrosés ne sont pas des gens différents de nous : ce sont des humains et ils sont comme nous, obligés de construire des symptômes pour faire face à des menaces, au prix de subir des inconvénients en plus des bénéfices."