la chaleur est insupportable, l'air me colle sur la langue et les paupières
qu'est-ce que la lumière est étouffante, qu'est-ce que les corps semblent légers et inexistants
plus rien n'a de consistance, même la peur ne trouve aucune surface sur laquelle s'accrocher ; je crois que s'il m'arrivait quelque chose je mourrais instantanément sans avoir senti monter l'angoisse
je crois qu'en été la douleur n'existe plus