la force inexprimable avec laquelle Antonin Artaud m'a heurté en disant
moi j'y suis passé
et ne l'oublierai pas

sa voix d'apocalypse à la radio
ce qu'il y a de grandiose dans ces quelques mots