J'imagine qu'il y a des milliers de façons pour tout un chacun de discourir de l'amour, de palabrer des heures durant sur l'éventail sans fin des façons de le dire, de l'exprimer.. De le prouver. Je suis, pour ma part, trop prosaïque dans ma manière de voir l'amour pour être capable de l'exprimer autrement que par quelques paroles futiles ou quelques lignes banales qui ne rendraient nullement hommage à un sentiment d'une telle force, d'une telle "pureté". Car peu de choses sont aussi difficiles à dire qu'un simple : Je t'aime
Certes, il est facile de prononcer ces mots.. Par contre, les penser et les dévoiler de telle façon qu'ils glissent dans nos cœurs aussi aisément que sur nos lèvres, là, c'est plus difficile. Beaucoup s'y essayent et nombreux sont ceux qui sont persuadés de la véracité et de la profondeur de leurs sentiments à l'instant présent. À cet instant X où nos regards se joignent, nos doigts s'enlacent et nos lèvres s'embrasent.. Qu'en est-il en réalité ? Sommes-nous tous aussi facilement prédestinés à croire aveuglément en l'amour, en l'autre et en nous ? Entendre un je t'aime et y croire aussi ardemment que passionnément.. Songer qu'entre le court instant où ces mots se sont glissés d'entre nos lèvres et le moment où ils se sont gravés dans nos tympans, il s'est écoulé une seconde, une minute, une heure ou une vie. Et on se retrouve là.. Le cœur gonflé des affres de l'envie et du désir de partager plus qu'un instant, de partager une existence. 
J'aime à croire, parfois, que l'amour est tel un volcan. Il gronde, rugit, s'agite et au final explose. Bien sûr, il met du temps avant cela et son éruption est souvent lente et longuement couvée en son sein. Mais tôt ou tard, dans un sublime spectacle ardent, il laisse éclater son implacable volonté et nous happe dans les coulées brûlantes de sa faim dévorante. L'amour agit de la même façon. À la simple différence d'une chose : Lorsqu'un volcan entre en éruption, on s'écarte de sa colère. Quand l'amour entre en éruption, on l'accueille les bras ouverts. 
La plus belle façon de dire je t'aime au final ? 
Selon moi, c'est de regarder dans l'abîme du cratère à deux, main dans la main, lèvres contre lèvres et rester ainsi. À attendre la fin. À attendre le destin. Meublant simplement le silence de quelques mots prononcés, de quelques mots partagés.
"Je t'aime. Je te brûle. Je te dévore." 
Et à deux, au sommet de ce colosse de feu et de fureur, simplement attendre l'aurore.