Anonyme :
Je suis malheureusement limité en caractère cher ami. Encore une fois vous mélangez tout et vous êtes coincés dans le schéma: gauche = gentils pour les pauvres et droite = méchants pour les riches (oui je caricature mais l'idée est là). Enfin, le libéralisme est une valeur de gauche essentiellement justement, vous vous trompez totalement.
Mais enfin.. Non ?
Je n'ai jamais dis que "gauche = gentils pour les pauvres et droite = méchant", absolument pas ! Relis ce que j'ai écris sur le clivage, je parle de son rapport au politique, pas au peuple ! Donc non, l'idée n'est absolument pas là. (Tu refais du strawman..)

Et, je veux bien tes sources qui indique que le libéralisme est "une valeur de gauche". Parce que non, ça a commencé avec les bourgeois français le libéralisme..
Je peux même te sortir la définition du libéralisme :
"Le libéralisme est une doctrine de philosophie politique qui affirme « la garantie des droits individuels contre l'autorité arbitraire d'un gouvernement (en particulier par la séparation des pouvoirs) ou contre la pression des groupes particuliers (monopoles économiques, partis, syndicats) »." (source : http://www.cnrtl.fr/definition/lib%C3%A9ralisme)
Je peux aussi te l'expliquer : En gros le libéralisme c'est un modèle qui te permet de faire travailler les gens pour toi comme tu le veux sans avoir de pressions extérieures sur ta manière de faire, tant que ton salarié est d'accord (et tu a le droit de le contraindre).

Par contre, je revois un strawman argument, j'arrête de te répondre. C'est désagréable et ça ne fait pas avancer grand chose.