"L'excès de la pudeur et sa sévérité découragent d'aimer les âmes tendres et timides*, justement celles qui sont faites pour donner et sentir les délices de l'amour.
Chez les femmes tendres qui n'ont pas eu plusieurs amants, la pudeur est un obstacle à l'aisance des manières, c'est ce qui les expose à se laisser un peu mener par leurs amies qui n'ont pas le même manque à se reprocher. Elles donnent de l'attention à chaque cas particulier, au lieu de s'en remettre aveuglément à l'habitude. 
*Le tempérament mélancolique, que l'on peut appeler le tempérament de l'amour. J'ai vu les femmes les plus distingués et les plus faites pour aimer donner la préférence, faute d'esprit, au prosaïque tempérament sanguin. " De l'Amour, Stendhal