00:00|00:00
Profil (6)
Questions/Réponses (1)

Relax, it's over, you belong to me, I fill your mouth with dirt. Relax, it's over, you can never leave. I take your second digit with me, love, You are, my first, I can breath. I find you fascinating. You are, my favorite, lay you down to sleep.

Suivre
lol j'ai envie de crever
Vil Clavicus, aussi surnommé l'enfant-dieu de Primétoile, trône dans son royaume sans nom, accompagné de Barbas. On représente systématiquement Barbas sous la forme d'un chien, mais selon le Vil Clavicus lui-même, Barbas ne prend cette forme que durant les jours ensoleillés, ce n'est donc pas un véritable chien. Son plan est nommé les Champs du Regret. Ce dernier ressemble à une clairière tranquille, avec quelques arbres et cours d'eau, une maisonnette et sans autre habitant apparent que Vil Clavicus et Barbas, bien que le seigneur daedrique soit capable d'invoquer des serviteurs et d'y matérialiser divers objets.
As we have reached the plain of Shinar. We stopped our hitch, staring at Nimrod 
 
Build. Rise. 

We built a tower to rise to Heaven. We raised our hands to the holy pride of Babel. Yet our Father disagreed then split our tongues and fields. 
The land of God is the place where we belong. We're not afraid of the hands of Lord anymore... 
For He is the weak. His monstrous reign must take end now. We must bring him down to the Earth, where He belongs. 

For salvation. For He is guilty. For we are men. For He is the weak.
I was a young boy that had big plans
Now I'm just another shitty old man
I don't have fun and I hate everything
The world owes me, so fuck you

Glory days don't Mean shit to me
I drank a six pack of apathy
Life's a bitch and so am I
The world owes me, so fuck you

Wasted youth and a fistful of ideals
I had a young and optimistic point of view
I've decomposed, yet my gut's getting fat
Oh my god I'm turning out like my dad
I'm always rude I've got a bad attitude
The world owes me, so fuck you

The wife's a nag and the kid's fucking up
I don't have sex 'cause I can't get it up
I'm just a grouch sitting on the couch
The world owes me, so fuck you
Putain je suis vraiment triste.
Je viens d'écouter la dernière de Slipknot, et d'en mater le clip, eh ben bordel de merde, c'est ultra plat. Je suis saoulé parce que j'ai l'impression que dans la scène metal et alternative, il n'y a plus rien de vraiment frais. Les types qui étaient ultra mal dans leur peau, et qui gueulaient leur mal-être avec une esthétique hyper recherchée et artistique, sont maintenant pété de thune, très heureux, et font donc des musiques plates en essayant de copier ce qu'ils ont fait avant. Leurs clips ressemblent à de mauvais films d'horreur, où on y fout juste du glauque et du un peu creepy parce que voilà, sans justification, sans message dans la mise en scène ni rien.
Avant, on avait Black Flag (le groupe avec le meilleur chanteur de punk du monde, d'ailleurs, voir le meilleur homme du monde, preuve :
) qui nous vomissait leur haine du monde avec Armageddon Man, Korn qui exorcisait un viol atroce avec Daddy, ou dans une moindre mesure, Slipknot qui se foutent dans la peau d'un véritable malade avec Prosthetic.

C'est assez dingue, mais maintenant, cette imagerie, cette façon de s'exprimer en musique et faire transparaitre son malheur pour créer de la beauté artistique elle a plus de sens dans le rap, avec des gens comme Billie Eilish, XXXTentacion, ou Tyler the Creator. Bien que j'aime pas trop ce qu'ils font niveau musical, ils proposent quelque-chose de VRAIMENT différent, et avec une vraie identité artistique.
Pas comme Slipknot qui revient avec une musique carrément osef, déjà entendue mille fois, et avec une vidéo franchement nulle.
Ils étaient excellents autrefois, (la musique Iowa qui dure 15 minutes est assez dingue tant elle est violente niveau émotion) maintenant c'est juste.. bof. Mais au delà de Slipknot, le black metal n'est plus sérieux (alors que putain, c'était un genre musical avec de grands malades, ce qui expliquait les créations hyper atypiques), le punk est fait que par des vieux, et les jeunes groupes chantent des chansons sans messages politiques (l'essence du punk, quand même).
Je dis pas que c'est tout noir, parce qu'il y a quelques sons assez bon qui sortent de temps en temps, mais je crois que la scène finit par juste tourner en rond, et ne plus rien proposer de neuf. Elle va tout droit vers son autodestruction, si elle continue à s'enfermer dans son élitisme et se conforter de ce qu'elle produit, sans rien chambouler.

C'est naze, parce que j'aurais plus rien à écouter moi.